DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retard supplémentaire à Flamanville, sursis pour Fessenheim

Vous lisez :

Retard supplémentaire à Flamanville, sursis pour Fessenheim

Vue du réacteur nucléaire de Flamanville en construction en France
Taille du texte Aa Aa

Il devait voir le jour fin 2018 mais EDF a annoncé de nouveaux retards mercredi. L'EPR de Flamanville dans la Manche accuse un an de délai supplémentaire soit huit années de retard cumulés depuis le début du projet. En cause : des "écarts de qualité" sur des soudures de la tuyauterie du réacteur en construction. 33 des 148 soudures vont devoir faire l'objet de réparations. Autant de travaux supplémentaires qui viennent alourdir encore un peu plus la facture.

Le réacteur nucléaire à eau pressurisé de 3ème génération coûtera 10,9 milliards d'euros soit plus de trois fois le budget initial. Il est destiné à fournir de l'électricité et doit remplacer la centrale de Fessenheim , la plus vieille de France. Avec ce nouveau retard de Flamanville, la fermeture programmée de Fessenheim est donc repoussée.

Ces déboires à Flamanville s'ajoutent à une longue liste de déconvenues sur le chantier. Flamanville sera le 2ème réacteur EPR du monde après celui de Taishan en Chine, dont le chantier a pourtant débuté après celui de la Manche.