DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposition zimbabwéenne dépose un recours

Vous lisez :

L'opposition zimbabwéenne dépose un recours

L'opposition zimbabwéenne dépose un recours
Taille du texte Aa Aa

L’investiture du vainqueur de la présidentielle au Zimbabwe repoussée : l’opposition a déposé vendredi un recours devant la Cour constitutionnel, décalant le début du nouveau mandat d’Emmerson Mnangagwa.

Un recours à l’initiative du « Mouvement pour la révolution démocratique », parti malheureux du scrutin, qui accuse ses adversaires et la commission électorale d’avoir organisé une fraude.

"Nous cherchons à obtenir une déclaration qui atteste que les élections présidentielles n'ont pas été menées correctement, conformément à la Constitution. Elles n'ont pas été menées dans le cadre de la loi électorale. Elles n'ont pas été menées dans le respect des normes d'équité, de transparence et de reddition de comptes", a déclaré Thabani Mpofu, avocat du parti.

Plus tôt dans la journée, c’est l’opposant et ancien ministre des Finances Tendai Biti qui a comparu au tribunal, pour contester son arrestation

"Je crois que nous avons exposé la vérité, et vous ne pouvez pas cacher la vérité. Nous espérons que la Zambie et le Zimbabwe pourront être tenus responsables de ne pas avoir protégé les droits de la population", a-t-il déclaré à sa sortie du tribunal.

Le 30 juillet, c’est le parti de l’actuel président Emmerson Mnangagwa, qui a remporté le scrutin d’une courte majorité. Les manifestations post-électorales avaient été réprimées par les autorités.