DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après le séisme, l'île de Lombok désertée par les touristes

Vous lisez:

Après le séisme, l'île de Lombok désertée par les touristes

Après le séisme, l'île de Lombok désertée par les touristes
Taille du texte Aa Aa

En plein mois d'août, Lombok n'a jamais été aussi silencieuse.

Les deux violents séismes, qui ont fait au moins 430 morts, ont dévasté cette île indonésienne et les touristes qui se pressent d'habitude sur ses plages paradisiaques sont tout simplement tous partis.

Des milliers de vacanciers ont notamment fui les îles de Gili, destination très prisée au large de la côte nord de Lombok. Les professionnels du tourisme craignent déjà des retombées économiques désastreuses.

"Ces trois îles représentent le meilleur endroit, on y est normalement en sécurité et c’est bien pour la plongée, bien pour tout. C'est pour ça que les touristes viennent ici et vont ensuite à Lombok. Si cette île n'est pas ouverte, les touristes ne viendront pas à Lombok", explique Andy Nudin, propriétaire d’un restaurant sur l'île de Gili Air.

Les catastrophes naturelles sont fréquentes sur l'île mais c'est la première fois qu'un séisme d'une telle ampleur se produit en pleine saison touristique.

Sander Bues, propriétaire de l'hôtel Ocean 5 sur Gili Air, raconte :

"En décembre, nous avons eu une éruption volcanique, puis, juste avant le tremblement de terre, nous avons eu de grosses vagues. Donc il y a aussi eu deux semaines sans aucun touriste, ou presque. Nous avons des tremblements de terre depuis plus d'une semaine. Pour nous, c'est un cauchemar, mais on survit. On espère que tout le monde survivra."

Les dommages matériels, conséquences des deux séismes, devraient s'élever à plus de 2 000 milliards de roupies, soit 122 millions d'euros, selon les autorités indonésiennes.

Malgré la catastrophe à Lombok, l'impact sur le tourisme local pourrait être relativement éphémère selon certains experts du secteur. Après les attentats de Bali en 2002, le nombre de visiteurs avait en effet dégringolé mais l'île était rapidement redevenue l'une des destinations touristiques les plus populaires au monde.