DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coca-Cola investit dans les boissons de Kobe Bryant, concurrentes de Gatorade

Vous lisez:

Coca-Cola investit dans les boissons de Kobe Bryant, concurrentes de Gatorade

Taille du texte Aa Aa

Coca-Cola a annoncé mardi prendre une participation minoritaire dans les boissons énergisantes BodyArmor, dont l'un des premiers actionnaires est l'ex-star de basketball Kobe Bryant, dans l'espoir de concurrencer Gatorade (PepsiCo), marque prisée par les sportifs.

Coca-Cola n'a pas révélé le montant de l'investissement ni sa participation exacte au capital mais simplement ajouté qu'il pourrait encore accroître ses parts.

BodyArmor affirme que ses boissons énergisantes ne contiennent pas de colorants artificiels et ont une faible teneur en sucre.

L'un des gros avantages du groupe est de disposer d'actionnaires-ambassadeurs, qui ont des légions de fans à travers le monde à l'instar de Kobe Bryant, son troisième actionnaire, et de James Harden, sacré meilleur joueur de la NBA lors de la dernière saison.

"Fier de notre équipe (...) et de notre nouveau partenaire avec Coca-Cola qui croit en notre mission de devenir le numéro 1 des boissons sportives dans le monde", s'est réjoui sur son compte twitter Kobe Bryant, l'ancienne vedette des Los Angeles Lakers. "Merci Gatorade, on va prendre le relais maintenant".

Coca-Cola dispose déjà d'une boisson énergisante, Powerade, mais celle-ci a cédé beaucoup de terrain face à Gatorade, notamment aux Etats-Unis.

Le géant des boissons non alcoolisées est par ailleurs affecté par la baisse de la consommation des sodas aux Etats-Unis et cherche à diversifier son porte-feuille.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.