EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Italie : les habitants de Venise en colère contre un droit d'entrée pour les touristes

AP
AP Tous droits réservés Luca Bruno/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Luca Bruno/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Somaya AqadAP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La ville a lancé jeudi matin son billet d'entrée à 5 euros pour les touristes à la journée, un dispositif destiné à endiguer le surtourisme mais qui suscite la colère des habitants.

PUBLICITÉ

Des centaines de Vénitiens ont organisé un rassemblement jeudi, se heurtant finalement à la police, pour protester contre un nouveau "droit d'entrée" introduit pour toute personne souhaitant entrer dans la ville. Les autorités affirment qu'une taxe de 5€ devrait contribuer à freiner l'afflux de touristes "d'un jour seulement", qui se contentent de "sauter" pour se promener dans la ville, et ne paient pas pour les hôtels et, rarement, pour les restaurants, etc.

Les Vénitiens sont exemptés de la taxe, mais leurs parents vivants ailleurs ne le sont pas, et les réunions de famille devront donc être "payées" ; mais ce n'est pas ce qui irrite le plus les Vénitiens : ils disent que les autorités détournent l'attention des vrais problèmes et, au lieu de cela, aggravent la situation, transformant finalement Venise en un parc d'attractions, avec maintenant un prix officiel pour les billets d'entrée. Les Vénitiens protestataires ont brandi des banderoles "Venise n'est pas à vendre !".

Les citoyens affirment que 5 euros ne feront pas changer d'avis ceux qui ont déjà les moyens de se rendre à Venise ; ce qu'il faut vraiment, c'est développer le logement et les services publics pour rendre la vie des habitants plus supportable et freiner légalement l'expansion "incontrôlable" des services de chambres d'hôtes.

L'étouffement et le dépeuplement de la ville causés par l'énorme tourisme attirent l'attention depuis des années. La taxe de 5 euros a été introduite pour une période d'essai d'un mois.

Les contrevenants s'exposent à des amendes de 50 à 300 euros. La taxe sera perçue auprès de tout adulte entrant dans la ville pour une excursion d'une journée ; ceux qui y passent la nuit sont exclus, tout comme les étudiants, les personnes de moins de 14 ans, les navetteurs et les sportifs. 

En outre, seules les personnes arrivant entre 8h30 et 16h00 devront s'acquitter de la taxe, l'entrée étant gratuite en dehors de ces heures.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fête de la Libération en Italie : une affaire de censure met Meloni en difficulté

L'Italie adopte une loi autorisant les groupes "pro-vie" à accéder aux cliniques d'avortement

Elections européennes, la campagne électorale s'ouvre officiellement en Italie