DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposant russe Oudaltsov, de retour en prison, en grève de la faim

Vous lisez:

L'opposant russe Oudaltsov, de retour en prison, en grève de la faim

L'opposant russe Oudaltsov, de retour en prison, en grève de la faim
Taille du texte Aa Aa

L'opposant russe d'extrême gauche Sergueï Oudaltsov a entamé une grève de la faim après avoir été emprisonné pour 30 jours pour avoir brûlé des portraits de dirigeants russes lors d'une manifestation contre le relèvement de l'âge de la retraite, a annoncé jeudi son épouse.

M. Oudaltsov, déjà emprisonné de 2012 à 2016 à la suite de manifestations anti-Poutine, a été interpellé mardi puis jugé et condamné à 30 jours de détention.

Les faits reprochés remontent au 28 juillet, quand des dizaines de milliers de Russes ont manifesté dans toute la Russie à l'appel du Parti communiste contre un projet de hausse de l'âge du départ à la retraite.

"Il estime que les poursuites à son encontre sont arbitraires et a annoncé une grève de la faim pour protester contre la réforme du système des retraites et la hausse de l'âge du départ à la retraite qui sont contraires aux intérêts du peuple", a souligné sa femme Anastassia Oudaltstova sur son compte Facebook.

"Il est convaincu que cette arrestation vise à l'empêcher d'organiser des nouvelles actions de protestation contre la réforme du système des retraites, notamment une marche et une manifestation prévues le 2 septembre", a-t-elle écrit.

L'opposant estime aussi que les autorités veulent l'empêcher de participer à la campagne électorale d'un candidat de gauche aux élections du maire de Moscou prévues le 9 septembre, Vadim Koumine, selon sa femme.

Sergueï Oudaltsov a été libéré en août 2017 après avoir purgé une peine de quatre ans et demi de prison pour avoir organisé des "troubles massifs" lors des manifestations du 6 mai 2012, à la veille de l'investiture de Vladimir Poutine pour un troisième mandat présidentiel.

Sa formation, le Front de gauche, peine à se faire entendre au sein de l'opposition ces dernières années. Celle ci a notamment soutenu l'annexion de la Crimée par la Russie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.