Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Erdogan face à la défiance monétaire

Erdogan face à la défiance monétaire
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A Istanbul, les artères commerçantes ne désemplissent pas pour ce long week-end marqué par le jour férié de l’Aïd-El-Adha. La livre turque continue pourtant à s’enfoncer après que deux agences de notation, Standard & Poor's et Moody's, ont dégradé la note souveraine du pays.

Dans une déclaration solennelle à la télévision, le président turc en appelle à l’Islam et au nationalisme pour résister à la tempête monétaire.

Recep Tayyip Erdogan déclare : "Il n’y a aucune différence entre attaquer notre économie, attaquer notre prière et attaquer notre drapeau. L’objectif est le même : mettre la Turquie et le peuple turc à genoux, et les prendre en otage."

La livre turc a perdu plus de 40% de sa valeur depuis le début de l’année face au dollar. Ces derniers jours, le bras de fer avec les États-Unis autour de la détention d’un pasteur américain accusé de terrorisme ont entraîné des sanctions économiques réciproques.