DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Turquie tente de rassurer les investisseurs

Vous lisez:

La Turquie tente de rassurer les investisseurs

La Turquie tente de rassurer les investisseurs
Taille du texte Aa Aa

Alors que les États-Unis ont menacé de frapper la Turquie avec de nouvelles sanctions si un pasteur américain n'était pas libéré, Ankara, par la voix de son ministre des finances, s'emploie à rassurer les investisseurs ébranlés par l'effondrement de la livre.

Lors d'une conférence, Berat Albayrak, qui est le gendre du président Erdogan, a assuré que son pays "émergerait encore plus fort" de la crise de la livre, dont la valeur a fondu de 40 % par rapport au dollar cette année. Il a par ailleurs indiqué, que son pays n'était pas en contact avec le Fonds monétaire international pour un éventuel plan d'aide.

Si ces annonces ont relativement rassuré les marchés, les vives tensions avec Washington ne montrent aucun signe d'apaisement.

Dans la tourmente financière, la Turquie a néanmoins reçu un soutien de poids ce jeudi : l'émir du Qatar a promis d'investir 15 milliards de dollars dans le pays.