DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indycar: opération de la colonne vertébrale pour Wickens

Vous lisez:

Indycar: opération de la colonne vertébrale pour Wickens

Le Canadien Robert Wickens, à Fort Worth au Texas, le 8 juin 2018
@ Copyright :
Jared C. Tilton
Taille du texte Aa Aa

Le pilote canadien Robert Wickens, victime d'un terrible accident lors du Grand Prix de Pocono dimanche, a été opéré de la colonne vertébrale, a annoncé mardi son écurie évoluant dans le Championnat IndyCar.

"Des broches en titane et des vis ont été insérés dans sa colonne vertébrale durant l'intervention qui s'est déroulée sans complication", a expliqué dans un communiqué l'écurie Schmidt Peterson.

"La gravité de sa blessure à la colonne vertébrale est encore à déterminer", a-t-elle ajouté, en précisant que Wickens, 29 ans, allait être opéré à nouveau pour consolider ses fractures aux jambes et au bras droit.

Lors du GP de Pocono dimanche disputé sur un circuit ovale, Wickens a décollé sur la monoplace de Ryan Hunter-Reay et a percuté très violemment les grillages de sécurité surplombant le mur extérieur.

Le Britannique Justin Wilson avait perdu la vie en 2015 sur ce même circuit de Long Pond après avoir été heurté par le débris de la monoplace d'un autre concurrent.

L'accident de Wickens avait incité l'ancien pilote Paul Tracy, sacré en ChampCar en 2003, à réclamer plus de sécurité sur les circuits d'Indycar: "le coup est passé trop près pour qu'on soit à l'aise avec cette situation", avait-il réagi.

Pour sa première saison en IndyCar, Wickens est monté à quatre reprises sur le podium, la première fois (2e) dès sa deuxième course.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.