DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réfugiés du Diciotti : l'Italie menace la Commission européenne

Vous lisez:

Réfugiés du Diciotti : l'Italie menace la Commission européenne

Réfugiés du Diciotti : l'Italie menace la Commission européenne
Taille du texte Aa Aa

Voilà cinq jours que le navire Diciotti est à quai au port de Catane et que des dizaines de réfugiés y sont confinés, sans pouvoir fouler le sol italien...

Le gouvernement réclame depuis le début de la semaine des garanties européennes sur la répartition et la prise en charge des migrants rescapés. Pré-requis obligatoire avant d'autoriser leur débarquement.

Luigi di Maio, le vice-président du Conseil italien, a lancé un ultimatum à la Commission européenne :

"Si l'Union européenne s'obstine et si rien ne sort de la réunion de la Commission ce vendredi, à propos de la répartition des migrants à bord du Diciotti, alors le Mouvement 5 Étoiles et moi-même ne serons plus disposés à verser chaque année 20 milliards d’euros à l’UE."

Sur les 177 réfugiés partis de Libye et secourus en mer, seuls vingt-sept mineurs ont été autorisés à quitter le bateau mercredi soir.

Les ONG dénoncent une situation humanitaire inacceptable alors que la Commission européenne a annoncé qu'elle travaillait à une solution similaire à celle trouvée pour les 141 passagers de l'Aquarius, débarqués à Malte la semaine dernière, et répartis entre cinq pays européens.