EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L'Iran signe un accord sur son rôle en Syrie pour l'après-guerre

L'Iran signe un accord sur son rôle en Syrie pour l'après-guerre
Tous droits réservés 
Par AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

Le ministre iranien de la Défense, en visite en Syrie, a signé un accord de coopération militaire et pour la reconstruction, qui aborde le rôle de l'Iran dans ce pays à l'issue de la guerre, a annoncé lundi un média iranien.

"La Syrie sort progressivement d'une période de crise pour entrer dans une phase de reconstruction", a dit Amir Hatami, cité par l'agence Tasnim, après la signature du texte avec son homologue syrien Abdallah Ayoub.

L'accord traite de la poursuite de la "présence et de l'implication" iranienne en Syrie, a-t-il ajouté.

Arrivé dimanche pour une visite de deux jours, le ministre iranien a aussi rencontré le président Bachar al-Assad.

L'Iran a fourni un soutien politique, financier et militaire de premier plan au régime de Damas dans la guerre qui secoue ce pays depuis 2011.

Egalement soutenu militairement depuis 2015 par la Russie, le pouvoir de Bachar al-Assad a enchaîné les succès, parvenant à reprendre une large partie du territoire national.

La guerre en Syrie, qui s'est complexifiée au fil des ans, a fait plus de 350.000 morts.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : au moins 39 personnes tuées dans des frappes israéliennes samedi, selon les autorités locales

Frappes meurtrières sur Gaza, un Israélien tué en Cisjordanie occupée

Naufrage au large de la Calabre : 14 nouveaux corps de migrants retrouvés