DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Séoul va proposer à Pyongyang d'accueillir ensemble les JO d'été 2032

Vous lisez:

Séoul va proposer à Pyongyang d'accueillir ensemble les JO d'été 2032

Séoul va proposer à Pyongyang d'accueillir ensemble les JO d'été 2032
Taille du texte Aa Aa

La Corée du Sud va proposer à la Corée du Nord d'accueillir ensemble les Jeux olympiques d'été de 2032 lors du troisième sommet intercoréen prévu la semaine prochaine à Pyongyang, a annoncé mercredi le ministre sud-coréen des Sports, cité par l'agence Yonhap.

Do Jong-hwan accompagnera à compter de mardi le président sud-coréen Moon Jae-in dans la capitale nord-coréenne et fera cette offre à cette occasion, a ajouté l'agence.

"Je veux faire cette proposition au Nord pour la paix" sur la péninsule, a-t-il dit. "Séoul et Pyongyang accueilleraient les Jeux ensemble", a-t-il ajouté.

Les deux Corées avaient discuté de la possibilité d'accueillir conjointement les JO d'été 1988 de Séoul, mais les négociations avaient échoué à cause de disputes sur le partage des événements.

Nord et Sud ont formé leur première équipe olympique unifiée, de joueuses de hockey sur glace, pour les JO d'hiver qui se sont déroulés en février dernier en Corée du Sud.

Ces JO-2018 ont cristallisé un rapprochement spectaculaire sur la péninsule, débouchant sur l'organisation successive de deux sommets entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et M. Moon.

Le patron du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach a fait savoir récemment qu'il était ouvert à des discussions entre les deux Corées pour un défilé et des compétitions communs aux jeux 2020 de Tokyo.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.