DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malgré l'accord russo-turc, Idleb sur le qui-vive

Vous lisez :

Malgré l'accord russo-turc, Idleb sur le qui-vive

Malgré l'accord russo-turc, Idleb sur le qui-vive
Taille du texte Aa Aa

Après l’accord russo-turc, les habitants d’Idleb en sursis. Ankara et Moscou se sont accordés pour créer une zone tampon de 15 à 20 km de large, le long de la frontière turco-syrienne. Le but : séparer combattants des forces gouvernementales.

Un accord qui repousse l’assaut militaire russe contre cette région encore aux mains des rebelles et le risque de crise humanitaire. Mais les habitants eux, restent sur leur garde :

"En tant que civils, on espère que cette entente russo-turque nous soit positive, et que la Russie tiendra ses promesses en ne bombardant pas la région d'Idleb", commente l'un d'eux.

"Cet accord, c'est juste un médicament pour calmer les gens, mais on ne leur fait pas confiance", ajoute un autre.

Mardi, le secrétaire général des Nations Unies a salué l’accord, qui selon lui, permet d’éviter une « catastrophe humanitaire ». Trois millions de personnes vivent dans la province d’Idleb : la moitié d’entre elles sont des déplacés d’autres régions sinistrées.