DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

#AskSpace : L'avenir de la Terre sera chaud !

Vous lisez:

#AskSpace : L'avenir de la Terre sera chaud !

#AskSpace : L'avenir de la Terre sera chaud !
Taille du texte Aa Aa

Dans cette nouvelle édition d'#AskSpace où nous relayons auprès de spécialistes, vos questions sur l'Univers envoyées grâce à ce hashtag, nous avons joint en liaison vidéo, le professeur Erland Källén, l'un des plus grands spécialistes mondiaux du climat et directeur du Centre de recherches sur le climat de Singapour.

Jeremy Wilks, euronews :

"Hans Dekker voudrait savoir si bientôt, sur notre planète, il fera aussi chaud qu'en enfer."

​Erland Källén, directeur du Centre de recherches sur le climat de Singapour :

_"C'est une question intéressante. On sait que cette année, de nombreuses régions de l'hémisphère nord ont eu un été très chaud. Au niveau mondial, on a vu aussi que sur les 20 dernières années, 18 ont été les plus chaudes jamais enregistrées._

On sait que l'augmentation des températures à l'échelle de la planète au cours du XXe siècle est directement liée aux activités humaines. C'est la combustion des carburants fossiles par l'homme qui augmente le taux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère et fait croître la température du globe.

_La hausse du taux de CO2 va très probablement se poursuivre dans l'avenir et plus nous aurons de CO2 dans l'atmosphère, plus il fera chaud."​_

"Stockholm pourrait avoir le climat de Paris dans 50 à 100 ans"

Jeremy Wilks :

"Dans le cadre d'une édition de Space sur le nouveau satellite européen Aeolus, je suis actuellement dans le nord de la Norvège où cette année, il a fait bien plus de 30° le jour et plus de 20° la nuit. Les températures pourraient-elles encore augmenter dans l'avenir ?"

Erland Källén :

"Nos simulations climatiques ont montré que oui. Le climat pourrait évoluer - y compris dans les pays nordiques - vers un climat proche de celui du centre de l'Europe. Stockholm pourrait avoir le climat de Paris dans 50 à 100 ans. Donc, il y a un risque accru d'étés plus chauds, mais on ne sait pas encore avec certitude quelle sera l'ampleur de ce réchauffement et quand il se produira."

Plus de space