DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'horreur dans le camp de migrants de Moria

Vous lisez :

L'horreur dans le camp de migrants de Moria

L'horreur dans le camp de migrants de Moria
Taille du texte Aa Aa

A l'origine, le camp de migrants de Moria en Grèce peut accueillir 3 200 personnes. Aujourd'hui, près de 9000 réfugiés s'y entassent. Tous vivent dans des conditions de vie inhumaines.

Rehmatullah Khan, ancien banquier, ne peut pas nourrir sa famille

Rehmatullah Khan, un réfugié pakistanais, sa femme et son fils sont arrivés à Lesbos à la mi-juin. Au Pakistan, cet homme de 33 ans était banquier. Ici, il n'a pas de quoi nourrir sa famille.

Il raconte : « Si quelqu'un nous écoute, il y a des familles dans le camp et l'hiver arrive. C'est très difficile pour les familles de rester ici la nuit. Il fait vraiment très froid et les enfants ne le supportent pas. Certains bébés sont nés il y a seulement 12 ou 13 jours. La journée, par contre, il fait chaud. C’est vraiment difficile pour eux de rester sous une tente »

Des délais d'attente pour manger et voir un médecin

Sa femme est désespérée. Elle ne peut pas prendre soin de son petit garçon. Âge de huit mois, il souffre d'une infection de l'oreille et d'un problème de peau. Mais dans ce camps surpeuplé, il faut plusieurs jours avant de voir un médecin. "Je parle au nom de toutes les mamans, clame t-elle, émue. Nos bébés n'ont pas de vêtements. C’est l’hiver et ils n’ont pas de chaussures. Ici, ils ne mangent pas bien. Nous n'avons pas d’argent. » Sa voix se brise avec émotion.

Ici, la surpopulation est telle que les migrants doivent parfois faire la queue plusieurs heures pour obtenir de la nourriture.