DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Festival du film de Saint-Sébastien : "Le Royaume" présenté

Vous lisez:

Festival du film de Saint-Sébastien : "Le Royaume" présenté

Festival du film de Saint-Sébastien : "Le Royaume" présenté
Taille du texte Aa Aa

Antonio de la Torre chaleureusement accueilli à son arrivée à Saint-Sebastien. L'acteur réalise une performance mémorable dans le nouveau film de Rodrigo Sorogoyen, "Le Royaume". A Saint-Sébastien, le réalisateur madrilène a déjà remporté le prix du meilleur scénario pour "Que Dios nos perdone", en 2016. Cette fois, il revient avec un Thriller politique.

Manuel fait partie d'un royaume où se mêlent hommes politiques et d'affaires, mais tout se complique à la suite de fuites dans la presse.

"Ce que nous ne voulons pas dire, c'est "vous êtes tous coupables", comme si on voulait jouer les sauveurs, non, nous voulons montrer un monde dans lequel il est très difficile de ne pas être corrompu. En même temps, nous voulions que le spectateur comprenne qu'il ne sont pas si différents de nous", livre le réalisateur.

De La Torre a été en contact avec des politiciens pour construire son personnage, mais de tout ce qu'il a pu saisir, il garde une chose. "Pour moi, l'essence de la chose, c'est de s'emparer de l'âme. C'est comme un jeu, dans lequel j'ai le choix entre maîtriser la marche, la parole ou l'âme. Je choisis l'âme", s'amuse l'acteur.

L'environnement du nouveau film de Rodrigo Sorogoyen est sophistiqué, mais il sert à dépeindre la crasse de la classe politique. Il s'agit de la première grande production espagnole de ce Zinemaldia et lors de sa projection, le Prix Donostia a également été attribué au cinéaste japonais Hirokazu Kore-Eda.