EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Iran : un attentat meurtrier vise un défilé militaire

Iran : un attentat meurtrier vise un défilé militaire
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quatre hommes armés auraient tiré sur la foule lors d'un défilé militaire dans ville d'#Ahvaz, avant que deux d'entre eux ne soient abattus. L'agence officielle iranienne fait état d'au moins 24 morts et d'une trentaine de blessés.

PUBLICITÉ

Un attentat a visé ce matin un défilé militaire dans la ville d'Ahvaz, en Iran. Un dernier bilan provisoire fait état d'au moins 28 morts et d'une trentaine de blessés.

D'après l'agence iranienne officielle Irna, l'attaque aurait été menée par quatre hommes armés qui auraient ouvert le feu sur la foule et sur les soldats qui défilaient en rang comme tous les 22 septembre, une date qui commémore le déclenchement de la guerre Iran-Irak en 1980.

Selon les médias officiels, l'attaque aurait été menée par un commando armé accusé d'être lié à un groupe séparatiste arabe du Khouzestan, une province du sud-ouest de l'Iran dont Ahvaz est la capitale.

Les quatre assaillants aurait tenté de tirer sur la tribune officielle. Ils ont alors été neutralisés par les forces de l'ordre. Deux d'entre eux sont morts, les deux autres ont été arrêtés.

Téhéran accuse un « régime étranger » qui aurait « recruté, entraîné et payé » les terroristes responsables de cette attaque. Sur Twitter, le ministre iranien des affaires étrangères vise l'Arabie saoudite, qu'il qualifie de « parrain régional du terrorisme ». Il pointe aussi du doigt les États-Unis, qui sont les « maîtres » de l'Arabie saoudite.

Cet attentat survient dans un climat de tensions très fortes entre Téhéran et Washington. Donald Trump a prévu d'intensifier début novembre les sanctions américaines contre la République islamique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attaque d'Ahvaz : l'Iran à la recherche des coupables