DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un avion de ligne plonge dans un lagon du Pacifique

Vous lisez:

Un avion de ligne plonge dans un lagon du Pacifique

Un avion de ligne plonge dans un lagon du Pacifique
Taille du texte Aa Aa

Un avion de ligne a plongé vendredi dans un lagon sur une île reculée du Pacifique mais passagers et équipage ont été sauvés de l'appareil à moitié submergé par des habitants arrivés à bord d'une flottille de petits esquifs.

Le Boeing 737 d'Air Niugini a raté la piste d'atterrissage de l'aéroport de Weno, île de Micronésie, pour se retrouver dans le lagon Chuuk, où il a immédiatement commencé à couler et a fini partiellement englouti.

Quelques minutes plus tard, les habitants se sont pressés sur les lieux à bord de petites embarcations pour récupérer les 35 passagers et 12 membres d'équipage de l'avion en perdition.

D'après Air Niugini, compagnie de Papouasie-Nouvelle-Guinée, l'avion effectuait la liaison entre Port-Moresby et Pohnpei, île principale de Micronésie, avec une escale prévue à Weno.

L'appareil a toutefois "touché terre avant d'atteindre la piste d'atterrissage" de l'aéroport de Weno, a expliqué la compagnie, ajoutant qu'il n'y avait pas de blessés graves.

"Air Niugini peut confirmer que toutes les personnes à bord ont pu être évacuées en toute sécurité". La compagnie "fournit tous les efforts pour assurer la sécurité et les besoins immédiats de nos passagers et membres d'équipage".

Air Niugini ne donne pas d'indications sur les causes de l'accident, survenu vers 09H30 (23H30 GMT jeudi).

"La météo était très mauvaise avec de fortes pluies et une visibilité réduite", signale-t-elle toutefois.

- "Surréaliste" -

Bill Jaynes, rédacteur en chef du journal Kaselehlie Press de Pohnpei qui se trouvait à bord, a raconté qu'il ne s'était même pas rendu compte qu'il y avait eu un accident avant de voir l'eau s'engouffrer à travers le fuselage.

"C'était surréaliste", a-t-il dit à Bible Baptist Radio Chuuk, peu après être sorti de l'hôpital avec une coupure sur le front.

"J'ai cru qu'on avait eu un atterrissage un peu rude quand j'ai vu un trou dans le côté de l'avion et de l'eau qui rentrait. Je me suis dit, +c'est pas comme ça que ça devait se passer+".

M. Jaynes a rendu hommage aux habitants pour leur réaction rapide. "Ils ont immédiatement commencé à arriver avec des bateaux. Ils étaient fantastiques et j'ai vraiment été impressionné".

D'après un témoin, l'avion a approché l'aéroport à "très basse" altitude avant de tomber à l'eau.

La piste, comme souvent dans le Pacifique Nord, est relativement courte, mesurant 1.831 mètres de long. Elle est entourée d'eau sur trois côtés.

Le lagon Chuuk a été le site d'une féroce bataille navale pendant la Seconde guerre mondiale. Des dizaines d'avions et de vaisseaux japonais gisent par le fond. Le site est aujourd'hui une attraction touristique pour les plongeurs.

En 2008, un avion cargo d'Asia Pacific Airlines, un Boeing 727, était sorti de piste à l'aéroport de Pohnpei. Le train d'atterrissage avant s'était également retrouvé dans un lagon.

La Commission d'enquête papouasienne (AIC) sur les accidents a annoncé l'envoi prochain d'enquêteurs au lagon Chuuk, selon un porte-parole.

Air Niugini n'a qu'un seul 737-800 sur une flotte totale de 21 appareils, indique son site internet.

D'après l'AIC, l'appareil accidenté a subi une collision en mai, quand un Hercules a heurté une aile, provoquant "des dégâts significatifs". L'enquête est toujours en cours.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.