DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brunel: Springboks et Pumas arrivent avec une "énergie positive"

Vous lisez :

Brunel: Springboks et Pumas arrivent avec une "énergie positive"

Brunel: Springboks et Pumas arrivent avec une "énergie positive"
Taille du texte Aa Aa

L'Afrique du Sud et l'Argentine, les deux premiers adversaires du XV de France lors des tests de novembre, arrivent en Europe avec une "énergie positive" après avoir changé d'encadrement et réussi leur Rugby Championship dans la foulée, a estimé le sélectionneur Jacques Brunel jeudi dans un entretien à l'AFP.

"L'Afrique du Sud et l'Argentine ont modifié leur encadrement. On a senti une volonté de changer un peu le jeu et une énergie positive qui s'était amenée dans leurs groupes. On va se retrouver confrontés à ces équipes qui ont modifié un peu leur fonctionnement", a estimé l'entraîneur gersois, qui a livré mercredi une liste de 31 joueurs pour préparer les trois tests face aux Springboks (10 novembre), Pumas (17) et îles Fidji (24).

gi

Deuxième du Rugby Championship derrière la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud de Rassie Erasmus, nommé au printemps à la place d'Allister Coetzee, évincé après deux années de mauvais résultats, a réussi l'exploit de battre les All Blacks à Wellington (36-34).

Redressement comparable pour l'Argentine de Mario Ledesma, nommé quelques jours avant le début du tournoi en remplacement de Daniel Hourcade, lui aussi limogé pour son bilan catastrophique: les Sud-Américains, notamment vainqueurs (23-19) en Australie, ont remporté pour la première fois deux rencontres.

- "On les craint" -

"Bien sûr qu'on les craint", a commenté Brunel, dont l'équipe reste sur trois défaites en juin en Nouvelle-Zélande, dont deux très larges (52-11, 26-13, 49-14).

"Le contexte est complètement différent" de celui de juin, selon Brunel. "D'une part par la composition du groupe, d'autre part parce qu'on n'est pas en fin de saison, avec des joueurs qui arrivent après avoir fait une finale", a-t-il ajouté, en référence à la longue saison de Top 14.

"On a montré en Nouvelle Zélande qu'on était capables de lutter pendant 50 minutes, sur le 2e test même un peu plus. On était dans une situation particulière face à des All Blacks qui ont dominé le Rugby Championship. (Face à eux), toutes les équipes se sont retrouvées dans les mêmes conditions que nous, à savoir qu'elles ont été souvent débordées sur la fin", a développé le sélectionneur.

"Donc les All Blacks, ils sont au-dessus de tout le monde depuis un moment, on va les laisser à part. On va s'attacher à la bagarre avec les autres nations, et celles qui arrivent en font partie. Cela va être un beau challenge parce qu'ils sont en confiance", a encore dit l'entraîneur gersois à un an de la Coupe du monde 2019.

Au Japon, les Bleus, placés dans le groupe le plus dense, devront battre l'Argentine ou l'Angleterre pour passer en quarts de finale et éviter une élimination inédite dès la phase de poules.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.