DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pologne : l'opposition conserve Varsovie

Vous lisez :

Pologne : l'opposition conserve Varsovie

Pologne : l'opposition conserve Varsovie
Taille du texte Aa Aa

Le parti au pouvoir en Pologne enregistre une victoire en demi-teinte à l'issue du scrutin de dimanche.

Les résultats définitifs sont attendus mardi soir, mais selon les projections Droit et Justice sort en tête des élections régionales alors que l'opposition conserve les mairies de plusieurs grandes villes dont Varsovie.

"En fait, nous n'avons pas choisi un candidat avec un programme phénoménal" dit cet habitant de la capitale. "Le programme sera dans la continuité. Varsovie a toujours été plus libérale qu'à droite. Plus proche de la Plate-forme Civique que de Droit et Justice."

Le vainqueur à Varsovie est Rafal Trzaskowsk, un pro européen de 46ans Il obtient à Varsovie plus de 54% des suffrages, loin devant le candidat de Droit et Justice.

Rafał Trzaskowski, maire élu de Varsovie : "Nous allons poursuivre le développement des infrastructures de la ville et nous concentrer sur la qualité de vie, l'éducation, la santé, les retraites..."

De son côté l'ancien premier ministre Jaroslaw Kaczynski se félicite de la poussée de son parti aux élections régionales.

Avec plus de 32 % des voix Droit et Justice devrait renforcer son poids dans les Conseil régionaux même aura des difficulté et former des coalitions.

Anna Materska-Sosnowska, analyste politique, Université de Varsovie : "On observe un net recul du parti au pouvoir dans les grandes villes. Droit et Justice ont gagné d'avantage de scrutins aux élections régionales, et ça, c'est une victoire pour le parti au pouvoir. Mais la question est maintenant de savoir dans combien de région seront ils en mesure de constituer des coalitions. Pour l'instant, leur capacité de former des coalitions est faible."

Le scrutin s'est déroulé dans un climat de forte tension entre les conservateurs et l'opposition qui considèrent ces élections comme un test sept mois les européennes et un an les élections législatives.