DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections de mi-mandat : diviser pour mieux régner

Vous lisez :

Elections de mi-mandat : diviser pour mieux régner

Elections de mi-mandat : diviser pour mieux régner
Taille du texte Aa Aa

Des élections parlementaires cruciales et deux présidents à la rescousse de leur camp.

Aux Etats-Unis, à quelques jours d'un scrutin périlleux pour les républicains, les deux parties multiplient les meetings et les diatribes. Objectif : faire voter des électeurs peu intéressés par ces élections de mi-mandats.

Si Donald Trump vante les bons chiffres de l'économie, le cœur de son message est toujours centré sur l'immigration. Mais il a démenti avoir menacé d'abattre des migrants s'ils franchissaient la frontière : "Je n'ai pas dit de tirer. Je n'ai pas dit de tirer. Mais s'ils font ça avec nous, ils vont être arrêtés pour longtemps."

Barack Obama accuse son successeur de jouer sur la peur et de diviser le pays. Venu soutenir Andrew Gillum, premier candidat noir au poste de gouverneur de Floride, l'ancien président s'est fait chahuter par des militants républicains : "Comment se fait-il que les gens qui ont gagné les dernières élections soient si en colère tout le temps ? C'est une question intéressante. Quand j'ai gagné la présidentielle, au moins de mon côté, les gens se sentaient plutôt bien."

En pleine campagne marquée par l'attaque antisémite la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis et l'envoi de colis piégés à des personnalités démocrates, les Américains votent mardi pour renouveler les 435 sièges de la Chambre des représentants, un tiers du Sénat (35 sièges), 36 postes de gouverneurs et de nombreux mandats locaux.

Si la course s'annonce serrée, les derniers sondages pointent vers une victoire des démocrates à la Chambre, qui pourrait être synonyme d'une avalanche d'enquêtes parlementaires contre l'homme d'affaire devenu président.

avec AFP