DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Victoire de l'opposition polonaise dans les villes

Vous lisez :

Victoire de l'opposition polonaise dans les villes

Victoire de l'opposition polonaise dans les villes
Taille du texte Aa Aa

L'opposition polonaise sort en tête du deuxième tour des élections locales et contrôlera les grandes villes du pays. C'est le cas de Cracovie où Jacek Majchrowksi a été réélu.

Jacek Majchrowksi, maire élu de Cracovie : "Nous avons eu une telle compétition entre les villes que la participation sera plus élevée. A mon avis le résultat s'explique beaucoup par le taux de participation."

L'opposition contrôle les villes mais de son côté le parti du pouvoir a remporté au premier tour neuf des seize régions.

Jaroslaw Flis, politologue : "Il y a un certain équilibre dans ces élections : les candidats fort soutenus par des partis puissants sont élus, mais aucun parti ne parvient à sauver un candidat faible."

Selon les sondages sortis des urnes, les candidats de l'opposition ont remporté près des deux tiers des voix face à leurs rivaux conservateurs du parti Droit et Justice.

"Les partis politiques ne sont pas le plus important. Les gens votent davantage pour les leaders qu'ils connaissent" dit un électeur.

"Ici on vote pour ou contre. J'ai voté pour une certaine vision de la Pologne" confie un autre.

La campagne pour ces élections locales s'est déroulée dans un climat particulièrement polarisé avec pour résultat un net recul de l'abstention.

Stanislaw Gudzien, responsable de la Commission électorale de Cracovie : "Cette année, nous observons pour l'instant un taux de participation sans précédent."

Les les leaders de l'opposition comme du parti au pouvoir se sont réjouit du résultat de ce scrutin qui constitue un test à six mois des élections européennes.

Leszek Kablak est le correspondant d'Euronews à Cracovie : "Les élections locales sont le prélude à des choix politiques beaucoup plus importants. L'année prochaine, les Polonais éliront un nouveau parlement et dans deux ans - le nouveau président et ces élections détermineront l'avenir de la Pologne."