DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Asia Bibi libre, mais toujours au Pakistan et encore menacée

Vous lisez :

Asia Bibi libre, mais toujours au Pakistan et encore menacée

Asia Bibi libre, mais toujours au Pakistan et encore menacée
Taille du texte Aa Aa

La chrétienne Asia Bibi a été libérée, mais elle est toujours au Pakistan. Elle se trouve désormais dans un endroit sûr.

Asia Bibi a été libérée de sa prison de Multan dans le centre du pays la nuit dernière où elle était emprisonnée depuis des années. Âgée d'une cinquantaine d'année, mère de cinq enfants, elle avait été condamnée à huit ans de prison pour blasphème en 2010, à la suite d'une dispute avec des villageoises musulmanes au sujet d'un verre d'eau.

Sa libération a provoqué la fureur des milieux islamistes radicaux qui appellent de longue date à son exécution et ont annoncé une grande manifestation ce jeudi à Karachi, la grande ville du sud du Pakistan. D'autres pourraient suivre vendredi.

Le gouvernement pakistanais s'est engagé à lancer une procédure visant à interdire à Asia Bibi de quitter le territoire et à ne pas bloquer une requête en révision du jugement d'acquittement, ce qui lui a valu de nombreuses critiques.

La vie d'Asia Bibi est en grave danger dans son pays. Sa famille avait sollicité ces derniers jours l'aide de plusieurs pays occidentaux pour les accueillir.

Le mari d'Asia Bibi avait notamment réclamé samedi l'asile pour sa famille aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne ou au Canada, arguant d'un trop grand danger s'ils restaient au Pakistan.

Mercredi, il a ensuite appelé le gouvernement italien à l'aide pour les faire sortir du Pakistan.

Après ce message, le Premier ministre italien Matteo Salvini a tweeté qu'il ferait "tout ce qu'il est humainement possible pour garantir un avenir à cette femme".

La France "étudie" de son côté sous quelle forme elle pourrait aider ou accueillir la chrétienne "avec (ses) partenaires européens et internationaux", a déclaré sa secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.

La maire de Paris Anne Hidalgo s'est dite lundi "prête à l'accueillir" avec sa famille dans la capitale française.

Depuis le début ou presque, son cas a ému la communauté internationale, attirant l'attention des papes Benoît XVI puis François.