DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Brexit préoccupe le port de Rotterdam

Vous lisez :

Le Brexit préoccupe le port de Rotterdam

Le Brexit préoccupe le port de Rotterdam
Taille du texte Aa Aa

Rotterdam est le plus grand port d'Europe. La cité néerlandaise observe donc avec beaucoup d'inquiétude les incertitudes liées au Brexit. Les autorités portuaires prévoient d'engager 900 personnes de plus au service douanier afin de répondre aux contrôles supplémentaires nécessaires si le Royaume-Uni quitte l'Union européenne sans accord. Pour la directrice commerciale de Stena, Annika Hult, un Brexit brutal serait synonyme de retards et de congestion. "Il nous faut de la clarté", insiste-t-elle.

Les fleurs victimes du Brexit

Le port s'attend à une augmentation de 30% des contrôles sur les importations et à une hausse de 100% des inspections pour les exportations. Les opérateurs de ferry prévoient aussi plus de documents à remplir et donc des délais supplémentaires. "S'il n'y a pas d'accord, cela signifie qu'il y aura des contrôles complets, un peu comme dans les relations commerciales avec les pays tiers", explique Annika Hult. Ces retards sont une source de préoccupation en particulier pour les produits frais et certaines marchandises sentimentales comme les fleurs. Annika Hult donne l’exemple de la Saint-Valentin, "imaginez que les fleurs arrivent le 15 février, ce n'est pas sérieux". Les bouquets des amoureux pourraient donc de devenir des victimes collatérales du Brexit.