DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: un Italien banni à vie pour trucage de matches

Vous lisez :

Tennis: un Italien banni à vie pour trucage de matches

Tennis: un Italien banni à vie pour trucage de matches
Taille du texte Aa Aa

Le tennisman italien Daniele Bracciali a été banni à vie de tout lien avec son sport, et condamné à payer une amende de 250.000 dollars (220.000 EUR) pour des faits de trucage de matches, a annoncé l'Unité d'intégrité dans le tennis (TIU) mercredi.

Ces faits de matches truqués, qui remontent au tournoi ATP-500 de Barcelone en 2011, sont associés à d'autres condamnations pour avoir facilité des paris sportifs concernant ce même tournoi catalan, en double.

gi

Cette sanction pour Bracciali, 40 ans, "signifie qu'avec effet immédiat (il) est interdit de jouer ou d'assister à tout événement organisé ou reconnu par les instances dirigeantes" du tennis, détaille le communiqué du TIU.

Son compatriote Potito Starace, reconnu coupable d'avoir truqué des matches lui aussi dans un autre jugement, a de son côté été banni 10 ans et devra payer 100.000 dollars d'amende.

La Fédération italienne de tennis avait au préalable banni les deux joueurs à vie en août 2015, mais la sanction touchant Starace avait depuis été levée, et celle de Bracciali réduite à 12 mois. Ce dernier a d'ailleurs disputé toute la saison 2018 en double.

Bracciali a atteint son meilleur classement en double en 2012 (21e). Il a été 49e mondial en simple. Starace a lui été 27e mondial au pic de sa carrière.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.