Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des centaines de médecins cubains obligés de quitter le Brésil

Des centaines de médecins cubains obligés de quitter le Brésil
Taille du texte Aa Aa

La diplomatie des blouses blanches s'est heurtée à l'hostilité d'un président.

Deux cents médecins cubains ont quitté le Brésil après l'arrêt d'un programme de coopération.

La Havane ne digère pas les critiques de Jair Bolsonaro. Le président élu, farouche anticommuniste, avait posé des conditions à leur présence : qu'ils revalident leurs compétences au Brésil et que Cuba verse intégralement leurs salaires.

Pour les médecins cubains, ce sont surtout les patients qui seront perdants : "Je pense que c'est un peu dommage pour les Brésiliens, surtout pour les plus pauvres. Les 8500 médecins cubains qui sont en train de partir vont leur manquer" souligne Johendri Veira Fernandez.

"Je suis content d'avoir rempli nos objectifs ici au Brésil. On voulait toucher le cœur de chaque personne qui venait en consultation. Je vous embrasse tous et je vous remercie" explique Luiz Alberto Borges.

Plus de 113 millions de Brésiliens ont été soignés depuis la création de ce programme en 2013. Des soins médicaux essentiels pour l'association des maires brésiliens, rappelant dans un communiqué que près de 80% des municipalités du pays "dépendent exclusivement du programme pour les soins médicaux et que 90% de la population indienne est traitée par des professionnels cubains".

Mais pour Jair Bolsonaro, les médecins cubains sont soumis à des conditions d'esclavage, Cuba ne verse en effet que 30% de leur salaire et ils ne peuvent faire venir leur famille.

Le programme "Plus de médecins" est née après la révolution cubaine. Les médecins et ambulanciers cubains travaillent aujourd'hui dans 67 pays. C'est la principale source de revenus de l'île, un peu plus de 9 milliards d'euros par an, bien plus que les revenus du tourisme.

Il reste environ 8.000 médecins cubains au Brésil actuellement, dont 6.000 devraient rentrer à Cuba d'ici Noël, a annoncé La Havane jeudi.

avec AFP