Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mort de l'un des derniers "empereurs" du ciné italien, Bernardo Bertolucci

Mort de l'un des derniers "empereurs" du ciné italien, Bernardo Bertolucci
Taille du texte Aa Aa

C'est l'un des derniers géants du cinéma italien qui nous quitte : le réalisateur Bernardo Bertolucci est mort à Rome à l'âge de 77 ans, ont annoncé ce lundi les médias italiens. Il est notamment le metteur en scène du sulfureux "Le Dernier Tango à Paris", avec Marlon Brando et Maria Schneider. A sa sortie en 1972, le film fit scandale en Italie mais aussi ailleurs dans le monde, parce qu'il relatait une relation entre un homme mûr et une jeune fille et comportait une scène sexuelle particulièrement crue.

Bernardo Bertolucci a atteint le sommet de sa carrière, en tout cas en terme de reconnaissance, grâce au film "Le Dernier Empereur", sorti en 1987, qui raconte le destin de Pu Yi, propulsé à la tête de l'empire chinois à seulement trois ans. Le long-métrage avait fait carton plein de récompenses, remportant pas moins de 9 Oscars, dont ceux du meilleur film et meilleur réalisateur. La même année (1988), il avait déjà obtenu 2 Golden Globe, et pour bien faire le César du meilleur film étranger. Il faut dire que le cinéaste avait réussi l'exploit de tourner au coeur même de la Cité interdite à Pékin, grâce à l'autorisation exceptionnelle des autorités chinoises.

Scénariste d'un western mythique

On le sait moins, le réalisateur a écrit le scénario de l'emblématique western "spaghetti" "Il était une fois dans l'Ouest" - excusez du peu -,mis en scène par son compatriote Sergio Leone. Dès son adolescence, l'auteur italien se révèle d'ailleurs plutôt doué pour l'écriture, puis, alors qu'il n'est encore qu'étudiant dans la capitale italienne, il devient assistant de Pier Paolo Pasolini sur le tournage du film "Accattone". Son second long-métrage, "Prima della rivoluzione", adapté de La Chartreuse de Parme de Stendhal, va être applaudi par la critique qui estime qu'il marque un renouvellement du cinéma d'auteur italien.

Fort de sa longue carrière, Bernardo Bertolucci a présidé plusieurs grands festivals de cinéma, notamment celui de Cannes en 1990 et la Mostra de Venise par deux fois, en 1983 et en 2013. Pour l'ensemble de son oeuvre, le réalisateur italien a reçu la Palme d'honneur du Festival de Cannes en 2011.