DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan: au moins 23 civils tués par un bombardement américain

Vous lisez :

Afghanistan: au moins 23 civils tués par un bombardement américain

Afghanistan: au moins 23 civils tués par un bombardement américain
Taille du texte Aa Aa

Au moins 23 civils, surtout des femmes et des enfants, ont été tués mardi lors d'un bombardement de l'armée américaine au cours d'une opération anti-talibans dans la province de Helmand, dans le sud de l'Afghanistan, a révélé l'ONU.

Trois autres civils ont également été blessés quand "les forces militaires internationales ont mené une frappe aérienne après des affrontements sur le terrain avec les talibans", a fait savoir la Mission onusienne en Afghanistan (Manua), dans un rapport reçu par l'AFP dans la nuit de jeudi à vendredi.

gi

"Les premières constatations indiquent que la majorité des victimes sont des femmes et des enfants", observe la Manua, rappelant à toutes les parties du conflit "leurs obligations en matière de protection des civils".

Des responsables provinciaux avaient jusqu'alors évoqué "plusieurs membres d'une même famille tués", l'un d'entre eux avançant un bilan d'"au moins 18 civils tués", qui n'avait pu être confirmé.

La mission de l'Otan Resolute support (RS) avait indiqué avoir ouvert une enquête sur ce bombardement aérien.

Elle avait expliqué dans un communiqué que lors de l'opération dans le district de Garmsir, les talibans avaient "ouvert le feu" puis s'étaient "repliés dans un complexe" tout en continuant "à tirer sur les forces alliées terrestres" qui "en état de légitime défense" avaient "demandé une frappe aérienne".

"Les forces terrestres ne savaient pas qu'il y avait des civils à l'intérieur ou autour du complexe. (...) Les talibans utilisent les civils comme bouclier de protection", avait affirmé RS.

Haji Mohammad, un résident domicilié à une centaine de mètres de l'habitation bombardée, a confirmé auprès de l'AFP la version de l'Otan, soulignant que "les talibans se sont positionnés à l'intérieur d'une maison" et qu'"une heure après, les bombardements ont tué" les civils à l'intérieur ainsi que neuf insurgés.

Trois maisons ont par ailleurs été frappées samedi dernier par des engins explosifs militaires, tuant deux civils et blessant 14 autres, dont 10 enfants, lors de combats entre talibans et forces gouvernementales, toujours dans le Helmand, selon la Manua.

Le nombre de civils afghans victimes de bombardements aériens depuis le début de l'année a atteint un record (313 morts, 336 blessés), soit une augmentation de 39% par rapport à 2017, a révélé l'ONU en octobre.

Sur la même période, 2.798 civils ont été tués et 5.252 blessés. En 2018, le nombre des civils tués en Afghanistan devrait dépasser celui en Syrie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.