DERNIERE MINUTE

L'Ukraine ferme la porte aux Russes

Manifestation contre la réforme de la Cour suprême en Pologne (27/7)
Manifestation contre la réforme de la Cour suprême en Pologne (27/7) -
Tous droits réservés
REUTERS/Kacper Pempel/File Photo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'Ukraine a imposé des conditions d'accès à son territoire aux hommes russes âgés de 16 à 60 ans. C'est ce qu'a annoncé le chef du service ukrainien des gardes-frontières, sur fond de flambée de tensions avec la Russie.

"Aux points d'entrée, le renforcement des mesures de contrôle est entré en vigueur. A partir d'aujourd'hui, l'entrée est limitée pour les étrangers, en premier lieu les citoyens de la Fédération de Russie âgés de 16 à 60 ans de sexe masculin", a-t-il déclaré lors d'une réunion dédiée à la sécurité diffusée à la télévision.

Au cours de la même réunion, le président ukrainien Petro Porotchenko a précisé que cette "limitation" s'appliquerait "sauf pour des raisons humanitaires explicitement spécifiées dans les instructions".

Réaction russe

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a condamné les "gestes sauvages du gouvernement" ukrainien, dénonçant un état ukrainien "complètement dysfonctionnel" et laissant entendre que la Russie ne prendrait pas de mesures réciproques.

Les tensions avec Moscou sont très vives en Ukraine depuis l'arraisonnement dimanche au large de la Crimée par les gardes-cotes russes de trois bateaux militaires ukrainiens, à la suite duquel Porotchenko a mis en garde contre "la menace d'une guerre totale" avec la Russie.

Mercredi, la loi martiale a été introduite pour 30 jours dans dix régions frontalières du pays et les régions côtières des mers Noire et d'Azov. Cet incident naval est la première confrontation militaire ouverte entre les deux pays depuis l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014 et le début la même année d'un conflit armé dans l'est de l'Ukraine entre forces gouvernementales et séparatistes pro-russes, conflit qui a fait plus de 10 000 morts.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.