Les revendications des "gilets jaunes"

Les revendications des "gilets jaunes"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Retour sur les revendications des "gilets jaunes", devenues inaudibles en raison des violences.

PUBLICITÉ

Retour sur les revendications des gilets jaunes et les raisons de leur mobilisation rendus inaudibles par les violences des casseurs de samedi malgré les mesures de sécurité :

“Quand on voit les gens dans la rue qui ont pas de logement, la misère est partout. les prix d'achat, tout est cher, les gens à la retraite ... c'est dur dur pour tout le monde."

“Quand on voit que nos dirigeants ont le privilège de pouvoir payer des costumes à 45 000 euros, ça fait deux, trois ans de salaire par an, ou un salaire annuel pour deux ou trois personnes, on a de quoi vraiment se révolter. On nous pique tout, et à la fin on n'a plus rien. On n'a plus rien, et on nous fait encore les poches, ça fait mal."

“C'est une question de pouvoir d'achat, on est étranglé de taxes, on en a marre de l'injustice sociale. On donne toujours aux plus riches et on prend toujours à la classe moyenne et à la classe pauvre, ça ne peut pas continuer."

Il y a trois semaines que le mouvement des gilets jaunes a débuté. Un collectif des gilets jaunes a été créé, toutes les formes de violences ont été condamnées et une série de revendications annoncées.

Ils demandent en premier lieu le gel de la hausse des taxes sur les carburants et l'annulation de l'alourdissement du contrôle technique automobile, et notamment l'ouverture d'états généraux de la fiscalité, avec en fond la restauration de l'impôt sur la fortune (ISF). Figure aussi l'adoption du scrutin proportionnel pour les élections législatives, afin que la population soit mieux représentée au Parlement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Gilets jaunes" : le gouvernement suspend pour 6 mois la hausse de la taxe carbone

Sortir de la crise des "gilets jaunes", c'est ce que veut le gouvernement français

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements