Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Changement climatique : "La plus grande menace depuis des millénaires"

Changement climatique : "La plus grande menace depuis des millénaires"
Taille du texte Aa Aa

Derrière les sourires de façade affichés sur la photo de famille de la COP24, la Conférence annuelle des Nations Unies sur le climat, le constat est moins réjouissant.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a concédé que le monde n'allait pas dans la bonne direction pour freiner le changement climatique.

L'éminent écrivain et scientifique britannique David Attenborough a aussi tiré la sonnette d'alarme.

David Attenborough : "Actuellement, nous faisons face à un désastre causé par l'homme à l'échelle mondiale. La plus grande menace depuis des millénaires est le changement climatique. Si nous n'agissons pas, l'effondrement de nos civilisations et l'extinction d'une grande partie de la nature sont proches."

Symboliquement, un siège a été réservé "au peuple" à Katowice, où se tient cette COP24, au sein d'un parterre clairsemé de chefs d'Etat et de gouvernement.

David Attenborough : "Les peuples du monde ont parlé. Leur message est clair : le temps presse. Ils veulent que vous, les décisionnaires, agissiez maintenant."

Les experts du Giec, qui font autorité sur le sujet, s'accordent à dire qu'il faudrait réduire les émissions de CO2 de 50% en 2030 par rapport à 2010 pour respecter l'Accord de Paris conclu en 2015.

L'objectif alors fixé était de limiter à 1,5 degrés si possible le réchauffement climatique d'ici à la fin du siècle.

Comme toujours, le nerf de la guerre est le financement et la Banque mondiale a promis une enveloppe de 200 milliards de dollars pour la période 2021-2025.

Cette très jeune activiste regrette le manque de volontarisme des dirigeants du monde entier.

Greta Thunberg, jeune activiste suédoise âgée de 15 ans : "Et c'est très effrayant de voir que les politiciens n'ont pas conscience de la question la plus importante de notre époque et je pense qu'ils sont tous irresponsables. Ils ne réalisent pas le pouvoir qu'ils ont entre leurs mains, à quel point ils pourraient agir, mais ils ont choisi de ne pas le faire."

La Pologne, qui organise cette COP24, veut y entériner la "déclaration de Silésie" qui insiste sur les conséquences pour l'emploi d'une sortie des énergies fossiles, pourtant très polluantes.