DERNIERE MINUTE

Gilets jaunes : quelle sortie de crise pour le gouvernement français ?

Manifestation de Gilets jaune à Marseille, le 08 décembre
Manifestation de Gilets jaune à Marseille, le 08 décembre
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Après quatre semaines de colère et de mobilisation des Gilets jaunes, le gouvernement français peut-il encore sortir de la crise ? Malgré sa promesse de "maintenir le cap", l’exécutif a fini par faire plusieurs concessions aux manifestants :

Tout d'abord, l'annulation de la hausse sur les carburants, prévue pour le 1er janvier 2019. Celle-là même qui avait entraîné le début du mouvement.

Autre mesure : la suspension des nouvelles modalités du contrôle technique des véhicules, qui aurait coûté plus cher aux automobilistes

Enfin, le gouvernement a annoncé le gel provisoire des tarifs du gaz et de l’électricité, qui étaient promis à une forte augmentation en février

L'exécutif ne veut pas céder sur le SMIC et l'ISF

Des concessions qui restent toutefois insuffisantes, pour la grande majorité des Gilets jaunes. Thierry Paul Valette, qui se présente comme l'un des coordinateurs du mouvement à Paris, explique : "On veut un retour du pouvoir d'achat, avec une réévaluation des salaires, du SMIC, et la remise en place de l'ISF."

Mais sur ces points, l'exécutif ne semble pas prêt à céder. Dimanche sur le plateau de LCI, la ministre du travail Muriel Pénicaud a exclu tout coup de pouce au salaire minimum.

La ministre française du travail sur LCI le dimanche 08 décembre

Emmanuel Macron, de son côté, refuse le rétablissement de l’impôt sur la fortune (ISF), malgré des voix dissidentes au sein de son gouvernement.

La sortie de crise s'annonce donc compliquée. Le président français doit s'entretenir lundi matin avec des partenaires sociaux et élus, avant de s'exprimer devant l'ensemble des Français à 20h.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.