Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Hongrie : la rue ne lâchera pas Orbán

Hongrie : la rue ne lâchera pas Orbán
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Une semaine que la fronde contre le gouvernement Orbán secoue la Hongrie et ils étaient encore une centaine à braver le froid mardi soir pour manifester leur mécontentement devant le parlement à Budapest.

Sous forte surveillance policière, pas de débordements mais beaucoup de détermination notamment chez les plus jeunes.

"C'est une vague de protestation qui doit durer, martèle cet étudiant_. Je veux que cela continue jusqu'à ce qu'il y ait un changement. Il doit y avoir beaucoup de manifestations pour montrer que nous pouvons marcher, que je peux marcher._"

"Aujourd'hui, nous ne sommes pas beaucoup ici mais le plus important est d'entretenir la flamme, renchérit une jeune Budapestoise_. Nous n'avons pas besoin d'être des dizaines de milliers dans la rue tous les jours mais il est capital qu'il y ait toujours quelqu'un ici._"

Ces derniers jours des foules de manifestants envahissent les rues de la capitale et d'autres villes du pays, pour protester contre une loi assouplissant le droit du travail et considérée comme "esclavagiste". Le processus législatif, jugé expéditif, est également au coeur des critiques.

Ce mercredi, des rassemblements sont également prévus à l'étranger à Vienne et à Paris, des actions organisées via Facebook. Seul mot d'ordre : mettre fin aux pratiques autoritaires du Premier ministre Viktor Orbán, au surnom désormais unanimement adopté de "Viktator".