Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Cyclisme: un Tour d'Espagne au visage encore très montagneux en 2019

Cyclisme: un Tour d'Espagne au visage encore très montagneux en 2019
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Tour d’Espagne 2019 aura une nouvelle fois un visage très montagneux pour sa 74e édition dont le parcours intense, qui ménagera le suspense jusqu’au bout, a été présenté ce mercredi à Alicante.

Le peloton s‘élancera le 24 août de Torrevieja (sud-est) sur la côte méditerranéenne pour rejoindre Madrid trois semaines plus tard, le 15 septembre, après 3.272 kilomètres de course et 21 étapes, dont huit avec arrivée au sommet.

La Vuelta, qui a fait de la montagne sa marque de fabrique, ravira encore les grimpeurs en 2019 avec cinq ascensions finales inédites sur les huit étapes avec arrivée au sommet.

Avant de rallier Madrid, les coureurs auront à gravir 59 cols au total, soit 13 de plus que sur le Tour d’Espagne 2018.

Autre nouveauté par rapport à l‘édition 2018 remportée par le Britannique Simon Yates, la Vuelta 2019 débutera par un contre-la-montre par équipes de 18 kilomètres, autour de Torrevieja dans la province d’Alicante.

Après ce chrono et de la moyenne montagne dès la deuxième étape, le peloton quittera les terres relativement clémentes de la région de Valence lors de la 5e étape et se dirigera vers Teruel en Aragon avec une ascension finale inédite du Pico del Buitre.

Une montée de 11,8 km, avec des passages à 7,3%, vers l’observatoire astrophysique de Javalambre niché à 2.000 m d’altitude.

Deux jours plus tard, les coureurs retrouveront la montagne lors de la 7e étape avec les terribles pentes de l’Alto Mas de la Costa: une montée de première catégorie à 12% de moyenne que le peloton a déjà empruntée en 2016 sans que les hommes forts ne puissent s’y départager.

- 59 cols –

La Vuelta prendra ensuite la direction du nord et, après une étape de transition en Catalogne, se rendra en Andorre pour une étape qui mettra à l‘épreuve les coureurs avec ses quatre kilomètres de route non goudronnée, une première sur l‘épreuve.

Après quatre cols gravis, cette étape andorranne se conclut par l’ascension de première catégorie de l’Alto d’Els Cortals d’Encamp, avant une première journée de repos.

Cap ensuite la France pour un contre-la-montre individuel de 36,1 kilomètres qui permettra peut-être aux spécialistes du chrono de prendre un avantage sur les purs grimpeurs.

Après un passage dans le Pays basque, le peloton gravira les montagnes d’Asturie et de Cantabrie lors de la 13e étape, l’une des plus éprouvantes de cette édition du Tour d’Espagne: sept cols au programme dont l’ascension finale de l’Alto de Los Machucos et ses rampes effroyables avec des passages à 28%.

Après un intermède en plaine, deux autres étapes de haute montagne suivront dans les Asturies dont la 16e et sa montée finale interminable du col de la Cubilla, longue de 20km.

Les coureurs devraient alors y voir plus clair sur le classement général, même si rien ne sera définitif jusqu‘à l’avant-dernière et 20e étape qui promet d‘être explosive avec ses cinq cols, dont deux de première catégorie.

La montée finale inédite vers le plateau de la Sierra de Gredos, à plus de 1.700 mètres d’altitude, devrait couronner le vainqueur du Tour d’Espagne 2019 avant une dernière étape sans enjeux le lendemain à Madrid.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.