Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

En Crimée, Russes et Ukrainiens avancent leurs pions

En Crimée, Russes et Ukrainiens avancent leurs pions
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Deux avions se sont posés ce samedi 22 décembre sur le tarmac sur une base aérienne de Belbek, en Crimée. Et pas n'importe quels avions. Deux avions de combat russes. En réalité, ce ne sont pas les seuls... Ils sont plus d'une douzaine à avoir été déployés ce samedi par Moscou sur la péninsule de Crimée, annexée en 2014 et objet de toutes les tensions avec l'Ukraine.

Une nouvelle démonstration de force russe qui ne devrait pas améliorer les relations avec Kiev, plus que jamais tendues depuis un mois. En novembre dernier, Moscou a saisi plusieurs navires ukrainiens dans le détroit de Kertch, situé entre la mer d'Azov et la mer Noire, et utilisé par les deux pays, déclenchant la furie du président ukrainien Petro Porochenko. En retour, Moscou a accusé Kiev d'avoir enfreint le droit international dans le but de mener une "provocation".

Les Britanniques s'en mêlent

Mais l'Ukraine peut compter sur le soutien des Occidentaux, à diverses échelles. Celui des Britanniques est plutôt clair. En visite en Ukraine vendredi, le ministre de la défense britannique Gavin Williamson a rencontré son homologue ukrainien et s'est rendu au port d'Odessa, où un navire de la Royal Navy a été envoyé quelques jours plus tôt. Une manière à peine voilée de dire aux Ukrainiens qu'ils peuvent compter sur leur soutien, pour contrer ce que Kiev considère comme une prise de contrôle de la mer d'Azov par Moscou.