EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Budget italien : de vives tensions au parlement

Budget italien : de vives tensions au parlement
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des députés italiens se sont insultés et en sont venus aux mains lors d'un débat sur le budget italien, à deux jours du vote d'approbation.

PUBLICITÉ

Journée sous tension au parlement italien. Les députés devaient débattre de l'accord sur le budget pour 2019, issu de plusieurs semaines de négociations avec Bruxelles.

Mais le président de la commission du budget a refusé le vote de certains amendements, provoquant ainsi la colère de l'opposition. Certains ont proféré des insultes et en sont venus aux mains, ce qui a provoqué la suspension de la séance.

Giuseppe Conte défend son budget

De son côté, le président du Conseil Guiseppe Conte a donné sa première conférence de presse de fin d'année. Il en a profité pour défendre son budget, et répondre à ceux qui l'accusent de céder face à la Commission européenne.

"Je n'ai jamais permis à Bruxelles de remettre en question les détails de notre plan budgétaire. Mais je dois rendre ceci à Bruxelles : en réalité, ils n'ont jamais essayé de regarder en profondeur le budget que nous avons proposé et adopté", a-t-il déclaré.

L'accord sur le budget italien pour 2019 a été conclu avec l'Union européenne le 19 décembre. Il prévoit un déficit public à 2,04% du Produit intérieur brut (PIB) - contre 2,4% au départ - avec une prévision de croissance ramenée à 1% pour l'an prochain, au lieu de 1,5%. Ce texte évite à l’Italie une aggravation de sa dette, qui dépasse déjà les 130% de son PIB.

Les Sénat italien a approuvé le projet de budget le 23 décembre. Le vote des députés aura lieu dimanche matin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Italie est entrée en récession en 2018

Italie : aucune raison interne pour une baisse de la croissance en 2019

Budget italien : Rome échappe de peu à des sanctions