EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'Union européenne mise sur une pêche durable

L'Union européenne mise sur une pêche durable
Tous droits réservés 
Par Denis Loctier
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dès ce 1er janvier, les pêcheurs n'auront plus le droit de relâcher les poissons pêchés accidentellement.

PUBLICITÉ

Petite révolution pour la pêche européenne. Jusqu'à présent, les pêcheurs pouvaient rejeter à la mer les poissons pêchés dont ils ne voulaient pas. Cette pratique qui est désormais interdite depuis le 1er janvier.

Cette interdiction vise à rendre la pêche plus durable. Car une fois pêchés, les poissons n'ont que très peu de chance de survivre. 30 millions de tonnes de poisson, soit un quart des captures mondiales, sont gaspillées chaque année.

L'obligation de débarquement

Pour Johan Grahn, pêcheur suédois, cette pratique était mauvaise. Il explique : "Toute personne qui a un peu de bon sens ne veut pas rejeter à la mer de la nourriture, c'est tout simplement idiot. Alors au bout d'un moment, les autorités ont pensé à une solution. Une solution qui commence par ce qu'on appelle l'obligation de débarquement."

Désormais, les navires de pêche sont obligés de signaler et de ramener au port toutes les espèces contrôlées qui sont prises au piège dans leurs filets. Pour beaucoup de marins, compter les prises accidentelles dans les quotas forcera les navires dont les limites ont été atteintes à arrêter de pêcher.

Objectif : rendre la pêche durable

L'obligation de débarquement a été introduite progressivement par les États membres de l'Union européenne ces dernières années. Pour l'organisation des pêcheurs suédois, les résultats sont déjà remarquables : certains stocks de poissons d'Europe du Nord qui ont été dangereusement surexploités sont en train d'être reconstitués.

Malin Skog, membre de l'organisation, estime que "la hausse des stocks de poisson au cours des dernières années est liée au travail réalisé par l'Union européenne à travers des mesures comme la politique commune de la pêche et l'obligation de débarquement."

Avec ces mesures, l'Union européenne souhaite mettre fin à la surpêche pour que tous les stocks de poissons dans les eaux européennes retrouvent des niveaux viables. L'échéance est fixée à 2020.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

The Brief from Brussels : Les primo-votants aux élections européennes

Portugal : 3 morts et trois disparus après le chavirement d'un chalutier

Pacte vert, la pomme de discorde européenne