DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Construire plus avec moins et de manière durable !

Construire plus avec moins et de manière durable !
Taille du texte Aa Aa

En marge d'une édition de Futuris consacrée à un projet de recherche européen baptisé Innochain qui grâce aux nouvelles technologies, inventent les matériaux des bâtiments de demain, nous interrogeons sa coordinatrice sur les efforts pour "construire plus intelligemment".

À l'heure où la population mondiale s'accroît, le besoin en nouvelles constructions est de plus en plus grand partout dans le monde. Comment y répondre, et ce de manière plus durable ? Réponse : en construisant plus intelligemment. C'est ce qu'explique la coordinatrice du projet européen Innochain dont les travaux ont fait l'objet d'une exposition à Copenhague. Elle est aussi l'une des plus éminentes spécialistes européennes des nouvelles tendances en architecture : Mette Ramsgaard Thomsen. Elle assure également que tout le monde devrait se sentir concerné.

"Ce qu'il y a de bien dans l'architecture et la construction, c'est que cela nous parle à tous : nous vivons tous dans des bâtiments, nous appréhendons tous la construction de manière très concrète au quotidien et on sait tous qu'il y a des bâtiments qui sont plus attirants que d'autres, qu'il y en a où les conditions de vie sont moins bonnes que ce qu'elles pourraient être," souligne l'architecte au Centre des Technologies de l'Information et de l'Architecture (CITA) à l'Académie royale des Beaux-Arts du Danemark.

"Savoir avec quoi on construit"

"Et je crois que nous comprenons tous qu'il faut faire évoluer ce projet de logement de masse des années 70 et 80, que ces typologies de bâtiments doivent changer," renchéritMette Ramsgaard Thomsen.

"Mais la question que nous posons n'est pas sociale au sens direct, il s'agit davantage de savoir comment, avec quoi on peut construire," souligne-t-elle.

"Ré-envisager le béton"

_"Prenons le béton par exemple : il est à la fois, dénigré et apprécié en tant que matériau : beaucoup de gens aiment le béton parce qu'il nous permet de construire ces grands bâtiments fantastiques et de repenser ce que peut être une ville, mais on déteste aussi le béton parce qu'on le voit comme un matériau destiné au logement social et associé à la pauvreté," poursuit la spécialiste. _

"Donc comment peut-on ré-envisager le béton pour qu'il soit durable et qu'il nous donne aussi la possibilité de réaliser de nouvelles choses et d'avoir des points de vue nouveaux sur ce que pourrait être un bâtiment ?" nous interpelle-t-elle.

Plus de futuris