DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jérôme Stoll reste finalement à la tête de Renault Sport

Jérôme Stoll, à Boulogne-Billancourt, le 21 janvier 2014
@ Copyright :
THOMAS SAMSON
Taille du texte Aa Aa

Jérôme Stoll va finalement rester à la tête de Renault Sport alors qu'il devait initialement y être remplacé par Thierry Koskas, celui-ci quittant en définitive le groupe automobile français, a annoncé Renault Sport vendredi.

"Suite au départ de M. Thierry Koskas du Groupe Renault, M. Jérôme Stoll poursuit son mandat de Président de Renault Sport Racing", indique un communiqué de Renault Sport, sans préciser les raisons du départ de M. Koskas.

Jérôme Stoll est à la tête de Renault Sport depuis 2014 et a notamment présidé au retour en 2016 du groupe en Formule 1, la catégorie reine du sport auto, en tant qu'écurie à part entière suite au rachat de Lotus.

L'écurie elle-même est dirigée par Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing.

Le remplacement de Jérôme Stoll par Thierry Koskas avait été annoncé en novembre. Ce dernier était alors directeur commercial du groupe depuis janvier 2016 après avoir rejoint Renault en 1997. Il y avait notamment travaillé au Royaume-Uni, en Hongrie et en Argentine.

Renault traverse actuellement une phase mouvementée suite à l'arrestation en novembre au Japon de son dirigeant Carlos Ghosn. Jeudi, l'Etat français, actionnaire de référence de Renault, avait annoncé la convocation "dans les prochains jours" d'un conseil d'administration du constructeur automobile pour désigner un successeur à Carlos Ghosn, toujours incarcéré au Japon après avoir été mis en examen notamment pour abus de confiance.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.