DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Avenir du travail : l'OIT réclame des garanties

Avenir du travail : l'OIT réclame des garanties
Taille du texte Aa Aa

Préserver des emplois dignes pour les humains à l'heure de la robotique et de l'intelligence artificielle... C'est l'appel lancé par l'Organisation internationale du travail (OIT), qui vient de publier un rapport sur l'avenir des emplois. Jusqu'à deux tiers des postes actuels dans le monde seront partiellement ou totalement automatisés demain. Saisir l'occasion de donner des garanties à tous les travailleurs comme une garantie de revenu décent ou de protection sociale, c'est ce que des représentants syndicaux sont venus réclamer à Davos.

" Ce rapport montre ce que peuvent être les séismes occasionnés, y compris le choc potentiel d'un monde sans droits, explique Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale. Beaucoup de gens vivent déjà dans ces conditions. Il suffit de parler à des réfugiés, à beaucoup de gens. 200 millions de personnes étaient en grève en Inde il y a seulement trois semaines. Il y a des gens qui ressentent de la colère, du désespoir et ils veulent que ça change. "

Un creusement des inégalités qui ne passe plus, comme en témoigne le mouvement des gilets jaunes en France. Pour Christy Hoffman, secrétaire générale de la fédération syndicale internationale UNI Global Union, il faut un nouveau contrat social 4.0.

" Il faut que les travailleurs soient au cœur de ce projet, dit-elle_, sinon la mondialisation ne peut pas marcher pour les travailleurs. Trop de gens sont laissés de côté. Nos sociétés sont aujourd'hui extrêmement polarisées. Et c'est en grande partie parce que les travailleurs ont l'impression que la mondialisation est faite pour les élites. Ils ont vu les inégalité de revenus se creuser, de nombreux salaires baisser, et nous devons inverser cette tendance. "_

Parmi les revendications mises en avant, le droit à l'apprentissage et à la formation tout au long de la vie sur un marché du travail de plus en plus mouvant. L'OIT attend aussi beaucoup du verdissement des économies, qui pourrait générer jusqu'à 24 millions d'emplois dans le monde.