DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"La gauche ne s'imposera pas" en Amérique latine, assure Bolsonaro à Davos

"La gauche ne s'imposera pas" en Amérique latine, assure Bolsonaro à Davos
Taille du texte Aa Aa

Le président brésilien Jair Bolsonaro a assuré mardi que "la gauche ne s'imposerait pas" en Amérique latine, refusant que la région devienne "bolivarienne", dans un discours devant l'élite mondiale réunie au Forum économique de Davos.

"La gauche ne s'imposera pas dans la région, ce qui de mon point de vue est une bonne chose", a affirmé le président d'extrême droite, qui s'est rapidement positionné idéologiquement dans son opération séduction à Davos, où il a présenté un "nouveau Brésil" plus ouvert à l'économie mondiale.

"Nous ne voulons pas d'une Amérique latine bolivarienne comme il y en avait une au Brésil lors des gouvernements précédents", a-t-il insisté, en allusion aux présidents de gauche Luiz Inacio Lula da Silva et Dilma Rousseff, qui se sont succédé à la tête du pays de 2003 à 2016.

Ce climato-sceptique a toutefois adopté un ton plus conciliant sur les questions environnementales, surprenant un auditoire qui l'attendait plus intransigeant sur le sujet.

"L'environnement et les efforts de développement doivent avancer main dans la main", a-t-il affirmé. "Nous ne pouvons pas donner la préférence à l'un ou à l'autre", a-t-il ajouté.

Jair Bolsonaro a pris ses fonctions le 1er janvier, après avoir été élu en octobre avec 55% des suffrages, battant Fernando Haddad, du Parti des travailleurs (PT), formation de gauche qui a gouverné le Brésil pendant 13 ans de 2003 à 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.