DERNIERE MINUTE

Brexit : l'Europe n'est pas forcément en position de force face au Royaume-Uni

Kenneth Rogoff, au forum économique mondiale de Davos 2019
Kenneth Rogoff, au forum économique mondiale de Davos 2019
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Royaume-Uni sera-t-il le seul perdant du Brexit ? D'après Kenneth Rogoff, ex économiste en chef du Fonds monétaire international, l'Europe continentale n'est pas forcément en position de force.

Il explique que "l'Europe est très dure avec le Royaume-Uni [...] L'idée qui consiste à dire que les activités financières de Londres vont être transférées à Francfort ou à Paris est fausse. Ça n'arrivera pas, ça prendrait d'ailleurs des décennies. Je pense qu'il va y avoir un gros problème de productivité en Europe, à cause de la séparation financière avec le Royaume-Uni. Tout ceci doit être réglé".

Propos recueillis par notre envoyée spéciale au forum économique mondial de #Davos2019, Sasha Vakulina.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.