DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le message prémonitoire d'Emiliano Sala, émotion chez les supporteurs du FC Nantes

Le message prémonitoire d'Emiliano Sala, émotion chez les supporteurs du FC Nantes
Taille du texte Aa Aa

Emiliano Sala, le footballeur italo-argentin disparu lundi soir en mer, avait envoyé un message vocal à ses proches, un message prémonitoire avec le recul... Selon la presse argentine, il y disait s'inquiétait de l'état de son avion de tourisme et avoir peur...

C'est le quotidien sportif argentin Olé qui a révélé les paroles de Emiliano Sala, transmises via la messagerie WhatsApp :

"Je suis dans l'avion, on dirait qu'il va tomber en morceaux, et je pars pour Cardiff". "Si dans une heure et demie vous n'avez plus de nouvelles de moi, je ne sais pas si on va envoyer des gens pour me rechercher, parce qu'on ne va pas me trouver, sachez-le. Papa, qu'est-ce que j'ai peur !", explique-t-il calmement sur un fond sonore évoquant celui d'un aéronef.

Des propos rétrospectivement glaçants, alors qu'hier soir, plus d'un millier de supporteurs des Canaris s'étaient massés à Nantes, sur la place Royale.

Brandissant des tulipes jaunes, des photos du joueur, ils étaient venus rendre hommage à leur meilleur buteur, qui venait de quitter le FC Nantes pour le club de Cardiff... Un rassemblement émouvant ponctué de chants.

Tout espoir de retrouver l'attaquant italo-argentin Emiliano Sala et son pilote n'est pas abandonné, mais ce qu'il en reste est mince. Les recherches ont duré 15 heures hier et les secours ont dû les interrompre à la nuit tombée, sur un constat d'échec. Elles reprennent ce mercredi matin pour tenter de localiser d'éventuels débris du monomoteur Piper dans la Manche...

A 28 ans, le footballeur venait donc de signer avec le club de Cardiff, pour un montant estimé par la presse à 17 millions d'euros. Les supporteurs du club britannique l'attendait comme le messie ou presque :

"C'était une signature capitale pour Cardiff City et je sais que Cardiff City a travaillé dur pour obtenir le transfert de Sala, très durement. Et il était le chaînon manquant. Comme vous le savez, nous venions d'être relégués, il allait nous faire remonter."

Lundi, Emilio Sala était revenu à Nantes prendre ses dernières affaires. Et il avait publié une photo de lui entouré de ses ex-coéquipiers, souriant comme toujours.