EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Accord du Brexit : Bruxelles refuse toute renégociation

Accord du Brexit : Bruxelles refuse toute renégociation
Tous droits réservés REUTERS/Wolfgang Rattay
Tous droits réservés REUTERS/Wolfgang Rattay
Par Laura Cambaud
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Donald Tusk et Emmanuel Macron ont martelé que l’accord actuel ne pouvait pas changé.

PUBLICITÉ

Les députés britanniques veulent modifier l'accord du Brexit négocié avec l'Union européenne notamment le backstop. Ce point du traité vise à éviter le retour d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande. 

Le backstop au cœur des tensions

Le président du Conseil européen a réagit rapidement. "Le backstop fait partie de l'accord de retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne et cet accord n'est pas renégociable", a clamé Donald Tusk. "Nous partageons la volonté du parlement britannique d'éviter un scénario de non-accord. Nous continuons d'exhorter le gouvernement britannique à clarifier ses intentions pour les prochaines étapes le plus rapidement possible",

Le président Emmanuel Macron était intervenu avant ce vote du parlement britannique. Il était déjà catégorique. "Comme l'a clairement indiqué le conseil européen de décembre, cet accord de sortie qui a été négocié entre l'Union européenne et le Royaume-Uni est le meilleur accord possible et il n'est pas renégociable".

Face à ce nouveau revirement, le gouvernement irlandais affirme que le pays se prépare à toutes les options, notamment à celle de la sortie du Royaume Uni de l'Union sans accord

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Theresa May est prête à renégocier le Brexit, mais l'UE ferme sa porte

Les parlementaires britanniques tentent de sauver l'accord sur le Brexit

Brexit : des manifestants construisent un mur entre les deux Irlande