DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris-SG : Neymar, joueur le plus cher, attention fragile

Paris-SG : Neymar, joueur le plus cher, attention fragile
Taille du texte Aa Aa

En rejoignant le PSG en 2017, Neymar rêvait de Ballon d'Or. Mais depuis qu'il est devenu le joueur le plus cher du l'histoire, c'est comme si une malédiction le frappait : une blessure fatale l'an dernier, un Mondial-2018 raté... puis une rechute, qui semble toutefois moins grave.

Le bilan de sa première saison avait laissé un goût d'inachevé, l'acte II a pris une saveur amère... tout en laissant une pointe d'espoir. Le Brésilien échappe cette année à une nouvelle opération et son retour sur les terrains est espéré pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

Retour sur un parcours heurté au PSG. Le N.10 brésilien aux coupes de cheveux fantaisistes a certes fait basculer Paris dans une autre dimension grâce à son aura planétaire et ses 200 millions de "followers" sur les réseaux sociaux.

Mais sa fragilité physique - une même blessure au pied droit - lui fait rater les 8es de finale de la Ligue des champions - objectif suprême du PSG - à deux reprises... quasiment à un an d'intervalle ! L'an dernier face au Real Madrid (fin du parcours du PSG en C1) cette fois face à Manchester United (aller le 12 février, retour le 6 mars).

Un an et demi après la déflagration du 3 août 2017, jour de l'officialisation du "transfert du siècle" qui a poussé le PSG à dépenser 222 millions d'euros pour le débaucher du FC Barcelone, son bilan ne se résume pas comme il l'aurait souhaité à ses statistiques haut de gamme et à ses gestes techniques façon "total régal".

"Cinquième métatarsien droit", "pseudarthrose", Docteur Lasmar... Les supporters parisiens ont aussi découvert de nouvelles régions anatomiques, l'attente angoissante des communiqués médicaux, sans parler des attaques chirurgicales de Javier Tebas, impétueux patron de la Liga (ligue espagnole) et pourfendeur N.1 du modèle économique du PSG.

- Saison 1 gâchée -

Car même sur le plan financier, le deal "gagnant-gagnant" entre Paris et Neymar (26 ans) est susceptible de ne pas connaître la réussite espérée.

Son recrutement faramineux a certes permis au club de voir ses revenus progresser de plus de 13%, avec un chiffre d'affaires estimée à 551,4 millions d'euros en 2018 par le cabinet Deloitte. Mais le prix à payer est de se retrouver dans le viseur du fair-play financier de l'UEFA et dans une bataille juridico-médiatique interminable. Avec des sanctions à venir ?

Tout avait pourtant commencé de manière majestueuse avec un message d'accueil sur la Tour Eiffel, une pluie de buts, et des maillots floqués de son N.10 écoulés par milliers. La magie a duré à peine six mois.

Sa blessure au pied droit survenue le 25 février 2018 contre Marseille, puis son opération polémique au Brésil, ont mis un terme à sa saison 2017/18 et plongé le PSG dans une "telenovela" où ses moindres gestes et les plus anodines déclarations de ses proches furent des tornades médiatiques.

Pis, son absence prolongée avait fragilisé l'autorité du club parisien et suscité des spéculations sur son éventuel départ au Real Madrid à l'issue de la saison passée. Les fans parisiens ont dû attendre jusqu'à fin juillet pour que le "crack" annonce officiellement qu'il serait bien à Paris pour la saison 2018/19.

Malgré ses simulations polémiques lors du Mondial-2018 et un premier exercice plutôt décevant, marqué aussi par l'affaire du "penaltygate" avec Edinson Cavani, des polémiques sur son individualisme et son goût trop prononcé pour le "bling bling", "Ney" avait toutefois réussi à renverser la vapeur en réalisant une superbe première partie de saison 2018/19.

- Elan brisé, retour possible ? -

Le bilan parle de lui-même : 20 buts et 9 passes décisives toutes compétitions confondues en seulement 23 matches, et une première place dans "le groupe de la mort" de la Ligue des champions, avec en point d'orgue une victoire de prestige contre Liverpool (2-1), où il avait réalisé un travail défensif inédit...

L'artisan de son renouveau ? Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur du PSG, qui en a fait son "joueur-clé" dès sa prise fonction l'été dernier, entre éloges publics et responsabilités accrues dans le vestiaire.

"Depuis la première fois qu'on s'est parlé, j'ai développé cette grande affection envers lui. Quand tu as cette grande affection envers ton entraîneur, tu donnes ta vie sur le terrain. Alors, pour lui, je ferai de mon mieux pour gagner", a confié Neymar dans un entretien à Canal +, fin janvier.

Parti de Barcelone pour échapper à l'ombre de Lionel Messi dans sa quête du Ballon d'Or, Neymar voit-il ses chances être hypothéquées pour la deuxième année d'affilée? Non, à condition que le PSG se qualifie sans lui face à Manchester United pour les quarts de finale de la Ligue des champions et qu'il réalise une fin de parcours en forme de rêve en C1.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.