Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'avion de combat du futur européen dans les tuyaux

Florence Parly et Ursula von der Layen visitent l'usine de Safran
Florence Parly et Ursula von der Layen visitent l'usine de Safran -
Tous droits réservés
REUTERS/Benoit Tessier
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Il y a un an et demi, Paris et Berlin avaient décidé de développer un système de combat aérien européen. Le projet devient très concret : les deux pays vont construire l'avion de combat du futur.

"Un premier contrat a été conclu pour le moteur de cet avion qui va évidemment être un contrat préliminaire pour créer un démonstrateur de ce moteur entre deux entreprises", a expliqué Florence Parly, la ministre de la Défense française.

Dans ce premier contrat pour le moteur, deux entreprises sont associées : une Française, Safran, une autre Allemande, MTU.

Un avion ultra-performant

Avec cet avion de combat, l'objectif est de rattraper le retard vis-à-vis des Américains, pour assurer la souveraineté européenne. Pour cela, l'avion de combat devra être ultra-performant. Il fonctionnera avec des drones et sera connecté à d'autres avions, à des satellites et à des systèmes de l'OTAN.

Le programme est organisé sur le long terme. "Nous avons fixé des étapes très précises, ce que nous n'avions pas fait lors d'autres projets. Nous avons appris de nos erreurs.", a estimé Ursula von der Leyen, l'homologue allemande de Florence Parly.

Bientôt d'autres partenaires européens

Après l'étude, la conception et l'industrialisation, l'avion devrait entrer en service dans 20 ans, à l'horizon 2040. D'ici là, d'autres partenaires européens pourront se joindre au projet. L'Espagne par exemple devait rejoindre le programme à la mi-février.