DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Comité international paralympique réintègre la Russie

Le Comité international paralympique réintègre la Russie
Taille du texte Aa Aa

Le Comité international paralympique (CIP) va lever "sous strictes conditions" la suspension de la Russie, imposée en août 2016 à la suite du scandale du dopage institutionnalisé, a annoncé vendredi son président Andrew Parsons.

"Après 28 mois de suspension, nous sommes convaincus que celle-ci n'est plus nécessaire, parce que la situation en Russie a changé", a dit M. Parsons lors d'une conférence de presse à Bonn (Allemagne).

"Pendant la suspension, le RPC (Comité paralympique russe) a pris 69 mesures indispensables, nous allons donc réintégrer le RPC sous strictes conditions le 15 mars", a ajouté le président du CIP.

Cette décision a été rendue possible par la décision de l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui avait elle-même levé la suspension de l'Agence russe antidopage (Rusada) en septembre dernier.

En sanctionnant le RPC en 2016, l'IPC avait posé comme conditions à son retour que la Rusada soit entièrement réintégrée par l'AMA, et que la Russie reconnaisse le rapport McLaren, qui avait mis au jour le système de dopage institutionnalisé en Russie.

Cette seconde condition n'a pas été remplie. "La Russie ne va probablement pas accepter le rapport McLaren", a constaté M. Parsons, "mais nous avons cependant décidé de chercher une voie commune avec le RPC pour rendre possible une levée des sanctions sous strictes conditions".

Le Comité international olympique (CIO) avait lui aussi levé la suspension du Comité russe (ROC) le 28 février 2018, trois jours après la fin des Jeux olympiques de Pyeongchang.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.