Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Nissan plombe les résultats de Renault

Nissan plombe les résultats de Renault
Tous droits réservés
REUTERS/Kim Kyung-hoon
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les résultats de Renault sont en chute libre : des résultats qui marquent la fin de l'ère Carlos Ghosn.

Le constructeur français a dévoilé ses chiffres pour l'an dernier : il affiche un bénéfice net de 3,3 milliards d'euros, en recul de 37 %. Plusieurs explications à cela :

Les ventes, réalisées en majorité à l'étranger, ont diminué de 2,3 %, en raison des devises fragilisées en Argentine, au Brésil, ou en Russie. La contribution de Nissan, détenu à 43 % par la marque au losange, a quasiment baissé de moitié pour atteindre 1,51 milliards d'euros.

Mais Renault doit aussi faire face aux difficultés liées à l'arrestation de son ex-PDG.

Carlos Ghosn est incarcéré au Japon depuis trois mois pour des soupçons de malversations financières. L'ancien dirigeant a revu sa stratégie de défense, mercredi, avec le départ de deux de ses avocats et l'arrivée d'un ténor du barreau japonais.

Le même jour, le conseil d'administration du groupe a décidé de le priver de plusieurs indemnités, liées à une clause de non-concurrence et à une rémunération en actions, sur les trois dernières années. Une perte estimée à près de 30 millions d'euros.

Le nouveau président de Renault, Jean-Dominique Senard, est arrivé ce jeudi à Tokyo pour rencontrer l'exécutif de Nissan et tenter de renforcer l'alliance franco-japonaise.

Pour l'année en cours, le groupe hexagonal mise sur la prudence, et dit viser une marge de l'ordre de 6 %.