DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Six nations féminin: la France reprend sa marche en avant

Six nations féminin: la France reprend sa marche en avant
Taille du texte Aa Aa

L'équipe de France féminine de rugby, qui a abandonné ses ambitions de Grand Chelem en Angleterre, a renoué avec la victoire contre l'Écosse (41-10) pour la troisième journée du Tournoi samedi au stadium Lille métropole.

Les Écossaises sont certes loin d'avoir les qualités des Anglaises, qui ont broyées les rêves de victoire tricolore du Tournoi lors de la journée précédente (41-26). Mais le XV de France a fait le travail, assurant le bonus offensif dès la première période.

Gabrielle Vernier, 20 ans et qui jouait à domicile, a crevé l'écran avec trois essais, ses trois premiers en sélection. La joueuse lilloise a notamment profité de deux ballons au-dessus de la défense.

Les Françaises n'ont jamais été inquiétées en marquant deux essais dans le premier quart d'heure où leurs adversaires n'ont jamais joué dans leur moitié de terrain.

Elles n'ont pas été tout le temps flamboyantes non plus, et ont été punies d'un essai de Rhona Lloyd après un temps faible (10-5, 28e). Un petit exploit, puisque sur les 8 derniers matches contre l’Écosse dans le Tournoi, les Françaises n'avaient concédé que... 6 points.

Mais les illusions écossaises n'ont guère duré longtemps, tant les Françaises ont été supérieures dans tous les compartiments du jeu, notamment en mêlée.

Largement en tête à la mi-temps (24-5) avec quatre essais, elles ont pu faire tourner en seconde période, sans que leur marche ne soit altérée, aplatissant encore trois fois dans l'en-but écossais, malgré un nouvel essai encaissé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.