EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Moldavie : pas de majorité absolue au Parlement après les législatives

Moldavie : pas de majorité absolue au Parlement après les législatives
Tous droits réservés REUTERS/Vladislav Culiomza
Tous droits réservés REUTERS/Vladislav Culiomza
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Tiraillés entre orientation pro-européenne et rapprochement avec Moscou, les Moldaves ont élu un Parlement sans majorité claire, au risque de traverser une nouvelle période d'instabilité, selon les résultats des législatives publiés lundi.

PUBLICITÉ

Tiraillés entre orientation pro-européenne et rapprochement avec Moscou, les Moldaves ont élu un Parlement sans majorité claire, au risque de traverser une nouvelle période d'instabilité, selon les résultats des législatives publiés lundi.

Au lendemain d'un vote marqué par des accusations réciproques de fraudes, les résultats préliminaires de la Commission électorale reflètent les profondes divisions qui affectent depuis des années cette très pauvre ex-république soviétique nichée entre l'Ukraine et la Roumanie.

Si le Parti socialiste du président pro-russe Igor Dodon est arrivé en tête du scrutin proportionnel avec 31,4% des voix, la prise en compte des votes locaux donne le plus grand poids au Parti démocrate du richissime Vlad Plahotniuc, déjà dominant dans le Parlement sortant.

Arrivé seulement en troisième position à l'échelle nationale (24%), il obtient 34 députés sur 101, contre 31 pour les socialistes.

Deuxième du scrutin proportionnel, l'alliance pro-européenne ACUM (26%) sera représentée par 23 députés.

Aucun parti n'obtient donc de majorité absolue tranchant sur l'orientation que compte prendre ce pays partagé depuis des années entre partisans d'un rapprochement avec Moscou, qui ont porté à la présidence en novembre 2016 Igor Dodon, et ceux d'une intégration à l'Union européenne (UE), dont des membres du gouvernement, provoquant des crises politiques à répétition.

Alors que beaucoup des 3,5 millions d'habitants souhaitent le maintien de relations étroites avec Moscou, d'autres veulent suivre l'exemple de la Roumanie, avec laquelle la Moldavie partage une longue histoire ainsi qu'une langue commune et tournent leurs regards vers l'UE.

Considérée comme l'un des pays les plus pauvres d'Europe avec l'Ukraine, la Moldavie reste aussi aux prises avec un conflit gelé en Transnistrie, un territoire séparatiste pro-russe qui échappe à son contrôle.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Nous avons un gouvernement pro-européen"

Moldavie : une marche pour la réunification

La Moldavie choisit un président prorusse, Igor Dodon